Rechercher dans ce blog

dimanche 22 octobre 2017

BORDEAUX-LE VERDON : UNE FRÉQUENTATION EN CHUTE LIBRE

Voici les chiffres de fréquentation annuelle des points d'arrêt de la ligne ferroviaire Bordeaux - Le Verdon : Ces chiffres sont publiés par la SNCF pour l’ensemble du réseau national sur le site : https://ressources.data.sncf.com/explore/dataset/frequentation-gares/.
Les nombres indiqués correspondent au nombre annuel de voyageurs montés + descendus au point d’arrêt considéré (TER – Intercités – TGV)
FRÉQUENTATION DES ARRÊTS DE LA LIGNE BORDEAUX – LE VERDON

2014
2015
2016
Variation 2014/2016
Mérignac-Arlac

  89 657
   84 344
 78 456
– 12,5%
Caudéran

  45 765
  45 749
 39 088
– 14,6%
Bruges

  30 466
  26 547
 19 791
– 35%
Blanquefort

124 165
113 035
 95 716
– 23%
Ludon

  28 977
  25 717
 19 232
– 33,6%
Parempuyre

  18 903
  17 805
 16 472
– 12,9%
Macau

  41 984
  35 027
 26 654
– 36,5%
Margaux

  31 661
  27 088
 20 957
– 33,8%
Moulis-Listrac

  21 787
  18 068
 14 525
– 33,3%
Pauillac

  58 291
  56 956
 49 160
– 15,6%
Lesparre

  70 458
  65 433
 59 850
–15%
Soulac

  31 485
  31 684
 29 302
– 7%
Le Verdon

    6 047
    7 508
   5 467
– 9,6%
TOTAL

599 646
554 961
474 670
– 20,8%
Bordeaux St Jean

12 018 728
11 975 482
12 253951
+ 2%


COMMENTAIRES SUR CES RÉSULTATS

La baisse de trafic est importante, elle touche tous les points d’arrêt, elle est constante depuis septembre 2012.
Trois causes majeures à cette baisse de trafic :
1° La fermeture de la gare de Ravezies le 25 août 2012.
2° L’augmentation de 10 minutes du temps de parcours de tous les TER entre Bruges et Talence Médoquine du 1er février 2013 au 1er juillet 2017.
Les usagers n’ont manifestement pas apprécié que matin et soir, leurs temps de voyage soient augmentés.
Cette augmentation n’avait aucune justification matérielle ; elle n’avait qu’une raison politique : prétendre dans le dossier d’enquête publique concernant le triangle des Echoppes de Pessac que la reconstitution de ce triangle allait faire gagner 10 minutes à tous les voyageurs ; ce qui était totalement faux.
3° La fréquence des incidents liés à la vétusté des installations de traction électrique (couramment appelées : la caténaire).
Germain Suys


2 commentaires:

RAISON Jean-Pierre a dit…

Bravo pour cette analyse détaillée et pertinente des causes de la chute libre de la fréquentation de la ligne Bordeaux-Le Verdon !
J'ajouterai que la mise en service du tram entre Blanquefort et Ravezies puis Bordeaux St. Jean et sa fréquence de passage ont porté un coup fatal à la fréquentation des T.E.R.....
Ceux-ci ne sont d'ailleurs plus des "Trains Express Régionaux" mais des "Tortillards Exprès Retardés", si j'ose dire !
Alors, quelle suite pour l'avenir de cette ligne qui traverse pourtant un territoire qui se peuple au nord de Bordeaux ?
Eh bien, à mon avis, toutes les raisons sont réunies pour être très inquiets ou alors, il faudrait un changement radical de "politique" !
Je ne suis pas en ce moment utilisateur de cette ligne mais l'ai été et je la verrais disparaître avec tristesse......

Talence Gare Multimodale a dit…

Merci de votre commentaire:il est vrai que le prolongement de la ligne C du tram jusque Blanquefort va faire chuter la fréquentation mais, la mise en service étant intervenue en décembre 2016, les résultats ne se verront qu'en 2017. Cordialement Germain Suys